Rodney Baker, un magnat cana­dien des casi­nos, et son épouse l’ac­trice Ekate­rina Baker, n’ont pas voulu attendre pour se faire vacci­ner contre le Covid-19. Ils ont donc grimpé à bord d’un jet privé pour se rendre dans une commu­nauté isolée du Yukon, où ils ont reçu des vaccins desti­nés en prio­rité à ses rési­dents autoch­tones vulné­rables, rappor­tait le Washing­ton Post le 26 janvier.

Selon les auto­ri­tés cana­diennes, le couple s’est rendu à Beaver Creek, une commu­nauté de 100 personnes située dans le terri­toire cana­dien du Yukon, où une équipe mobile admi­nis­trait le vaccin Moderna aux rési­dents. Parmi les personnes qui devaient le rece­voir se trou­vaient des membres âgés de la Première nation de White River. Le couple n’a pas tenu sa promesse de passer deux semaines en quaran­taine à White­horse, dans le Yukon, au risque d’ap­por­ter le virus avec lui dans cette popu­la­tion fragile.

« Ils ont mis notre commu­nauté et notre équipe d’iso­le­ment en danger », s’est énervé le ministre des Services commu­nau­taires du Yukon, John Strei­cker. « Je ne peux pas croire que j’ai jamais vu ou entendu parler d’un senti­ment de préro­ga­tive aussi mépri­sable et dégoû­tant », a déclaré pour sa part Mike Farn­worth, le solli­ci­teur géné­ral de la Colom­bie-Britan­nique.
Le couple a été arrêté par les forces de l’ordre alors qu’ils tentaient de repar­tir à Vancou­ver. Mais il est peu probable que les Baker subissent de graves réper­cus­sions. Tout ce qu’ils ont reçu pour l’ins­tant, c’est une amende de 900 dollars du gouver­ne­ment provin­cial de la Colom­bie-Britan­nique, pour avoir enfreint les direc­tives locales de quaran­taine. Une brou­tille pour Rodney Baker, qui a gagné plus de 10,6 millions de dollars en 2019.

Mais le PDG et président de Great Cana­dian Gaming Corp fait l’objet d’une enquête distincte pour blan­chi­ment d’argent. Il a d’ailleurs démis­sionné ce dimanche après le dépôt des accu­sa­tions.